Un Voyage tout en dentelles…

Monique Viala et ses boutisseuses prêtes pour un long voyage culturel.

Monique Viala anime bénévolement un atelier de boutis dans le cadre du centre socioculturel Marcel Pagnol depuis de nombreuses années. Pour faire découvrir à  »ses boutisseuses » des lieux nouveaux et des techniques nouvelles, elle s’emploie à organiser, chaque fin de saison, un voyage culturel.
Cette année, elles sont 34, âgées de 50 à 82 ans, à être ainsi parties en bus pour un périple de 6 jours, du lundi 1er au samedi 6 juin, en direction de Calais où elles ont découvert, entre autres, un atelier de dentelle au fuseau. Après une escapade en direction de la côte d’opale et la découverte du tunnel sous la Manche, elles se sont rendues, en Belgique, à Bruges et ont fait une halte au  »Kantcentrum », le centre de la Dentelle, installé dans l’ancienne école de dentelle des sœurs apostolines. Grâce aux installations multimédias et aux témoignages d’experts internationaux de la dentelle, elles ont tout appris sur les différents types de dentelle, leur origine géographique, l’industrie et l’enseignement de la dentelle à Bruges. Elles ont assisté à des démonstrations et ont essayé, grâce à un écran tactile, le métier à tisser de façon interactive. Après un passage gourmand au Chocostory Musuem de Bruges, l’étape suivante les a conduit à Caudry, commune française d’environ 14 000 habitants située dans le sud du département du Nord, qui partage avec Calais le titre de capitale mondiale de la  »dentelle de Calais ». Elles ont visité son musée des dentelles et broderies, ont découvert la dentelle haute couture et appris que Kate Middleton avait choisi pour la dentelle de sa robe de mariée le savoir-faire des tullistes de Caudry.
Après Caudry, les  »boutisseuses » se sont rendues à Villiers Outréaux et ont visité les ateliers de fabrication des broderies Cazé-Ducamp où elles ont découvert le processus de fabrication de la broderie et notamment du macramé brodé et observé une impressionnante machine à broder en fonctionnement (machine de 17 mètres de long, composée de plus de 1 000 aiguilles permettant de réaliser les travaux les plus fins). Et enfin, elles se sont rendues à Jouy-en-Josas où elles ont visité le musée de la Toile de Jouy

https://www.midilibre.fr/2015/06/11/vergeze-un-voyage-tout-en-dentelles-pour-monique-viala-et-ses-boutisseuses,1174067.php

Un voyage culturel pour les boutisseuses de Monique Viala

Monique Viala, peintre de talent, s’est lancée dans le boutis il y a plusieurs années : pour partager sa passion pour cet art créatif dont elle a découvert toute la richesse et qu’elle a su renouveler tant dans le choix des sujets que dans la manière de les traiter, alliant tradition et modernité, elle anime bénévolement un atelier dans le cadre du centre socioculturel Marcel Pagnol.

Ses élèves y trouvent chaleur humaine et convivialité, s’initiant ou, pour celles qui le fréquentent depuis de nombreuses années et qui ne laisseraient leur place pour rien au monde, se perfectionnant dans la pratique du boutis, véritable broderie en relief qui demande maîtrise, savoir-faire et inspiration.

Pour resserrer encore les liens de son groupe de boutisseuses, si tant est que ce soit possible, Monique Viala a organisé récemment un voyage culturel : quatre jours de découvertes avec, tout d’abord, la visite du Musée Souleiado à Tarascon puis un séjour à Lyon, séjour marqué par la visite de la soierie Saint Georges, un atelier de tissage de la soie elles ont pu assister à la fabrication de tissu sur des métiers vieux de plusieurs siècle, des musées des tissus et des arts décoratifs, de la maison des Canuts et par des incursions dans le vieux Lyon et le plaisir de pauses dans les bouchons lyonnais.

Un séjour qui a permis à sa trentaine de participantes d’allier plaisir et culture et qui leur a donné de multiples occasions d’intégrer de nouvelles richesses en matière d’inspiration et de technique pour la création de leurs futures œuvres.

http://franceboutis.canalblog.com/archives/2013/05/05/27084967.html